Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 13:27

verite-truch-bardot.JPG

 

Singulier film que cette Vérité, variation sociologique et moraliste sur cette nouvelle jeunesse qui  mène la dolce vita à Saint-Michel ! Henri-Georges Clouzot tourne ici un de ses derniers films, un procès filmé, où deux avocats, Paul Meurisse pour la partie civile, Meurisse-avocat.JPG

 

et Charles Vanel pour la défense

 

vanel-face-visage.JPG

 

d'une Bardot, accusé d'un crime passionnel !

 

P1180405-1.JPG

 

Procès d'un certain mode de vie insouciant, d'une jeune femme qui ne supportant plus la pesanteur du foyer familial,

 

bardot-father.JPG

 

prétexte des études d'esthétique pour monter dans la capitale, à Saint-Michel, avec sa soeur.

 

bardot-blonde.JPG

 

 Mais très rapidement, Claire Marceau, oiseau de nuit, va être fascinée par cette vie oisive des étudiants du quartier, fumant des cigarettes dans les cafés enfumés,

 

marlboro-bardot.JPG

 

entourée par une bande de jeunes hommes,

 

bardot-man-frey.JPG

 

tous séduits par la blonde beauté, notamment un certain Sami Frey !

 

frey-sami-man.JPG

 

 

Le flirt d'un soir,

 

bardot-frey-love.JPG

 

se tranformera vite en passion dévorante, pour le jeune homme ! Il faut dire que Claire Marceau-Bardot est d'une sensualité troublante !

 

frey-bardot-marlboro.JPG

 

Vie noctambule vouée aux plaisirs terrestres,

 

Bardot-nue.JPG

 

à passer ses soirées au café,

 

marin-bardot-frey-trio.JPG

 

ou au cinéma !

 

cinema-bardot.JPG

 

Désormais c'est dans le box des accusés que la belle Claire,

 

bardot-madone.JPG

 

vient expier ses pêchés ... Car il y a chez Clouzot un propos moralisateur, procès de cette jeunesse dorée qui se livre à l'hédonisme décontractée, profitant des fuits vénéneux de la nouvelle société de consommation !

Bardot, en Madone presque immaculée,

 

madone-bardot.JPG

 

perçue comme diabolique, au début, prend, progressivement la figure de la victime,

 

bardot-victime.JPG

 

victime d'une passion dévorante qui lui a fait commettre l'irréparable !

 

Car si Claire fut, au début, la passion de Gilbert,

 

frey-bardot-love-amour.JPG

 

voué tout entier à la jeune femme,

 

bardot-frey-couple-duo.JPG

 

cette passion dévorante, superbe et  insupportable,

 

duo-bardot.JPG

 

finira par se consummer, le jeune  homme choisissant de partir ...au grand désespoir de Claire, la séductrice larguée !

 

bardot-miroir.JPG

 

Renversement de situation qui amènera la jeune femme jusqu'au meurtre ...finissant piteusement dans un prétoire,

 

bardot-flic.JPG

 

 et voyant sa vie défiler au gré des témoins. 

 

Le film vaut pour l'interprétation de Bardot, superbe en Madone déchue,

 

madone-vierge.JPG

 

séductrice et casseuse de ménage, tombée dans les affres de la passion, et par le duo Meurisse-Vanel, avocats au verbe prolixe qui s'affrontent autour de cette pasionaria !

 

meurisse-vanel.JPG

 

Film annonciateur de cette jeunesse qui monte, qui ne supporte plus le carcan du vieux monde, voulant s'affranchir de cette puritaine morale, pour vivre une vie hédoniste sans complexe. La vision de Clouzot est plutôt ambigue, entre condamnation de cette existence légère et fascination pour cette vie passionnée, qui casse la bienséance bourgeoise, projetant Claire dans un tourbillon sensuel et sentimental absolus !

La Bardot de Clouzot annonçait la Bardot de Godard, de la Vérité au Mépris !

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Tietie007 - dans Drame français
commenter cet article
21 mars 2010 7 21 /03 /mars /2010 07:05

Romy.JPG

En 1972, Claude Sautet retrouve encore Romy Schneider, qu'il avait dirigé sur Max et les Ferrailleurs, mais ici, c'est le duo masculin Yves Montand-Sami Frey qui va craquer pour la belle autrichienne.
César est un homme d'âge mur qui a réussi dans la vie,

montand-cesar.JPG

et qui collectionne belles bagnoles (un hommage à Melville ?),

car-rosalie.JPG

et parties de poker !

poker-montand.JPG

Mais voilà, Rosalie, sa maîtresse, s'ennuie de cette flamboyante réussite,

romy-rosalie.JPG

le regard perdu dans quelques promesses de nouvelles aventures qui prennent la figure d'un certain David.

frey romy


Artiste à la chevelure léonine, notre Sami fascine la belle Rosalie,

romy-sami.JPG

qu'elle couvre du regard de Chimène. David, le bourgeois-bohême contre César, le nouveau riche rouleur de mécanique,

sami-yves-montand.JPG

entre ces deux-là, Rosalie a choisi,

romy-montand-rosalie.JPG

au grand désespoir de César.

montand-yves.JPG

Car ce qu'il croyait n'être qu'une passade, un accident, devient un fait accompli, Rosalie s'en va ...

romy-cry-larme.JPG

Mais chez Sautet, les choses ne sont jamais simples, et les couples deviennent vite des ménages à trois ! A Noirmoutier, alors que le nouveau couple s'installe face à l'océan,

david-rosalie-noirmoutier.JPG

un César repenti débarque,

P1020639.JPG

un peu suppliant et dépenaillé,

montand-voiture.JPG

cherchant un regard de sa Rosalie adoré,

romy-schneider-yellow.JPG

qu'il espère regagner.
Entre César,

montand-yves-cesar.JPG

et David,

sami-frey.JPG

une curieuse complicité va se nouer, étonnant même Rosalie.

romy-jaune.JPG

Deux générations d'homme nouant une relation amicale,

frey-montand.JPG

sur un lumineux objet du désir ...

romy-schneider-belle.JPG

Dans cet opus, Sautet continue ses variations autour de la complexité des rapports amoureux, chassé-croisé permanent que symbolise la nouvelle liberté des moeurs de ces seventies, ère du doute et des incertitudes, pour des hommes qui ont perdu de leur pouvoir devant la montée en puissance des femmes. César, le macho a qui tout réussi, se trouve démuni face aux nouveaux désirs de Rosalie, qui aspire à autre chose que d'être un faire-valoir pour son homme. Le duo Montand-Frey, qui gravite autour de la belle Romy, incarne cette mutation générationnelle, entre l'homme tout puissant à l'homme avant tout amant, sensible aux désirs féminins qui se meut non plus dans l'affichage décomplexé de la réussite, mais dans l'écoute et la psychologie tacite.
Il restera surtout de ce film,  le souvenir ému des regards vertigineux de Romy, se perdant dans le Noirmoutier océan et une fin ...sublime !

Repost 0
Published by Tietie007 - dans Drame français
commenter cet article