Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 07:33

 

manfredi-gassman-sandrelli.JPG

 

amati scola gassman manfredi

 

Avec cette chronique douce-amère de l' Italie d'après guerre, Ettore Scola nous livre un film magistral, intimiste et social, personnel et collectif, sur les aspirations de cette génération qui rêva d'un avenir meilleur.

Le générique commence sur une vieille guimbarde brinquebalante, traînant Antonio et sa femme, Luciana, ainsi que Nicola Palumbo, vieil ami du couple.


flores-sandrelli-manfredi.JPG


 

Le trio était venu voir un vieil ami de jeunesse, Gianni Prego, joué par Vittorio Gassman, qui leur avait caché sa vie de milliardaire décomplexé, à eux, gauchistes impénitents issus de la classe moyenne ! Et le temps d'un plongeon dans sa superbe piscine,

 

gassman-plonge-deep-scola.JPG

et, peut-être d'un regard volé, 

 

gassman-amati-scola-nu-nude.JPG

 

Scola va revenir sur 30 ans d'amitiés et de ruptures, sur les espoirs et les échecs d'une génération qui s'était connue durant la guerre. Car c'est dans la Résistance que les trois amis, Gianni, Antonio, et Nicola, se sont connus,

 

gassman-manfredi-flores-ami-friend.JPG

unis par un même idéal, l'anti-fascisme ! Attachés à des valeurs de gauche, espérant un monde plus juste, Scola va suivre leur parcours, dans l'Italie d'après-guerre, des destins croisés, entre retrouvailles et coups de gueule !

Antonio, interprété Nino Manfredi,  le laborieux de la bande, trouve une place de brancardier, dans un hôpital romain, où il va croiser, un midi, le regard lumineux de Luciana, jouée par Stefania Sandrelli. 

 

sandrelli-scola-eye.JPG

 

Pour Antonio, le coup de foudre sera immédiat, 

 

Manfredi-scola.JPG

 

et le jeune brancardier se pliera aux 4 volontés de la belle, qui rêve de devenir actrice !

C'est après être allés voir une pièce de théâtre, calvaire pour ce brave Antonio

 

sandrelli-manfredi-scola.JPG

 

et une tentative d'explication de ce qu'est un "aparté", par la théâtreuse Luciana, moment délicieux et procédé narratif astucieux de la part de Scola, qu'Antonio avoue sa passion amoureuse à la jeune italienne !

manfredi-sandrelli-aparte-aparte-scola.JPG

 

Le brancardier romain et l'apprenti-actrice vont donc nouer une relation éphémère, car un certain Gianni, ami d'Antonio et bourreau des coeurs, 

 

gassman-scola.JPG

 

va un midi, croiser le regard de la belle ! 

sandrelli-laugh.JPG

Le coup de foudre est immédiat entre les deux, 

 

sandrelli-love.JPG

 

et malgré son amitié pour Antonio, Gianni choisira le bonheur à la loyauté,

 

bonheur-loyaute-gassman.JPG

 

emballant Luciana dans un dancing populaire !

sandrelli-gassman-dance.JPG

Le coup sera dur pour Antonio, averti de la trahison amoureuse par son "ami", Gianni, sous le regard fautif de Luciana

sandrelli-eyes.JPG

déchirée par son infidélité qui plonge le brancardier dans une détresse profonde, 

 

manfredi-sad.JPG

et maigrement consolé par les pleurs de sa belle "volage" !

sandrelli-pleure.JPG

Instant d'émotion qui se poursuit par une scène "comique", dans laquelle le brave Antonio foncera, tel un toro bravo, sur l'élégant Gianni, ami de toujours et désormais rival, typique de la, "comédie à l'italienne", dont la caractéristique est d'alterner le registre tragique et comique !

Mais Gianni n'est pas à homme à végéter. Jeune avocat aux idéaux progressistes,  issu d'un milieu modeste, il est prêt à composer, même avec son ennemi de classe, un certain Romolo Catenacci,

 

fabrizi-scola-patron.JPG

 

promoteur cupide et cynique, prêt à tout pour amasser de l'argent, même au prix de la vie de ses ouvriers !

 

gassman-fabrizi-scola-boss.JPG

Gianni hésite, il a honte de renier ses idéaux de jeunesse pour une poignée de lires, de défendre un hiérarque fasciste pour prix de sa réussite ...

mussolini-gassman.JPG

 

Mais Elide, la fille "nunuche" de ce goret de Romolo, 

 

elide-gassman-scola-ralli.JPG

 va tomber sous le charme du jeune avocat, ce qui permettra à Gianni de faire son pacte avec le diable, reniant ses idéaux sous le prétexte de l'amour, 

 

gasmann-scola-love.JPG

et quittant la belle mais pauvre Luciana pour épouser Elide, grande cruche bourgeoise qui a les charmes de rouler en limousine !

 

limousine-noire-scola.JPG

Entre l'amour et l'ambition, Gianni a fait son choix !

 

Quant à Nicola Palumbo, le troisième et dernier de la bande, il est marié et à un enfant, et excerce un métier de professeur.

 

flores-sica-scola-bicyclette.JPG

 

Intellectuel du groupe, il reste inflexible par rapport à ses idéaux de gauche, et lors d'un débat ponctuant la projection du Voleur de bicyclette, de Vittorio de Sica, il va s'opposer violemment à quelques bourgeois réactionnaires, qui crachent sur le réalisateur néo-réaliste, 

 

bourgeois-scola-italie.JPG

traitant cette bande de vieux schnoks, 

 

reac-reactionnaire-flores-scola-gauchiste.JPG

 

de réactionnaires endurcis, 

 

scola-bourgeois.JPG

palumbo-bourgeois-scola.JPG

ce qui lui vaudra d'être suspendu de son poste !!

 

flores-scola-gauchiste-femme.JPG

Nicola est à l'opposé de Gianni, il ne reniera jamais ses opinions politiques, même pour un plat de lentille qui nourrirait sa famille !

Scola commence ici son premier clin d'oeil à l'histoire du cinéma italien, dont il va truffer de référence son film, rendant hommage à ses maîtres et faisant le plaisir du cinéphile. Il utilise aussi le procédé du portrait, visages de bourgeois en gros plan, suintants et sévères, certains de leur bon droit, et incarnant le conservatisme réactionnaire d'après guerre, dans cette société italienne.

Le pur Nicolas, pour gagner sa croûte et essayer de faire vivre sa famille, partira dans la capitale, et rejoindra Antonio. Et c'est dans une trattoria populaire, que le brancardier va à nouveau croiser le regard de Luciana

 

sandrelli-scola.JPG

apparition sacrée qui hypnotise le romain, qui n'en finit plus de saler sa ratatouille ...

 

manfredi-sel-salt-flores-amati.JPG

et reprend espoir pour séduire, à nouveau, la femme de sa vie, elle qui n'est plus avec Gianni !

 

manfredi-aparte-scola.JPG

Mais voilà, les choses ne sont pas toujours simples, et Antonio et Luciana vont se manquer, encore une fois, allant chacun vers leur destin !

La vie continue, le temps passe, les trois amis de jeunesse se sont perdus de vue ...jusqu'à un jeu télévisé où Nicola, grand cinéphile,

 

flores-renoir-manfredi-scola.JPG

 

sous les yeux ébahis d'Antonio,

flores-visconti-manfredi-scola.JPG

 

et du maintenant très bourgeois, Gianni !

 

gassman-chianti-scola-amati.JPG

 

Indécrottable idéaliste, Nicola finira par perdre une fortune et sa femme, Giovanna, en voulant exposer son savoir encycolpédique !

 

Quelques années après, à la fontaine de Trevi, alors que se tourne La dolce Vita

 

dolce-vita.JPG

et que Marcello Mastroianni discute avec une inconnue, 

 

mastroianni.JPG

Antonio, passant par là au volant d'une ambulance, reconnaît Luciana, grimée comme une poule pour les besoins d'un petit rôle.

 

mastroianni-sandrelli.JPG

L'émotion du brancardier est visible, 

 

manfredi-lol.JPG

 

qui snobe Mastroianni et Fellini

 

fellilni-mastroianni.JPG

ce dernier étant confondu avec Rossellini par un admirateur béotien,

 

fellini-rosselini.JPG

 

nouveau clin d'oeil cinéphilique à l'histoire du cinéma transalpin ! Mais cette énième rencontre finira mal, et nos deux anti-héros se sépareront encore ...

Gianni, lui, est devenu un entrepreneur opulent et respecté, avec une femme inculte (...mais qui deviendra presqu'une intellectuelle sous les conseils de lecture de Gianni ...la scène de l'orgasme étant un clou du film !) ,

 

gassman-dumas.JPG

 

 une belle-mère que ne pense qu'à bouffer,

 

bouffe-scola.JPG 

et un beau-père vieillissant,

 

boss-eye.JPG

vieux grigou toujours aussi truand !

 

boss-prison-gassman.JPG

Gianni est devenu assez puissant pour mal parler à ces tanches, 

 

gianni-gassman.JPG

et pour prendre définitivement le pouvoir !

 

gianni-perego.JPG

Mais cette vie d'apparences et de représentations, constitutives des ors du pouvoir, décorum gratifiant, socialement parlant, mais aride et vain, au niveau personnel, ne content plus Gianni, qui se prête à rêver de la simplicité de sa vie d'antan, avec ses deux amis.

Nicola est devenu un porte-plume médiocre,

 

flores--palumbo-scola-amati.JPG

 

qui a raté sa carrière et sa vie maritale, toujours cinéphile, admirateur de De Sica, qui s'aperçoit qu'il voulait changer le monde, mais que c'est le monde qui l'a changé ...

 

sica-monde.JPG

Aveu terrible de l'impuissance de l'action humaine sur le réel, rêves de jeunesse fracassés sur l'autel de la réalité, vies qui ne sont qu'écumes sur le grand océan de l'existence ...

Gianni, le brancardier, a réussi, enfin, à alpaguer sa belle et est désormais marié avec Luciana.

 

sandrelli-rose-manfredi-scola.JPG

Des trois amis, Antonio, moins intellectuel que Nicola et moins ambitieux que Gianni, sera le plus heureux !

Au hasard d'un embouteillage, Antonio , avec sa guimbarde,

 

manfredi-car.JPG

va recroiser Gianni, qui ne peut remonter dans sa Jaguar,

 

amazing-gassman-scola.JPG

par respect pour son ami de jeunesse et pour tout dire, parce qu'il a un peu honte d'avoir réussi au prix de ses idéaux ...

Tout le monde se retrouve à la Trattoria romaine, comme au bon vieux temps, 

gassman-credit.JPG

et quelques comptent se règlent, 

 

gassman-nicola.JPG

après quelques verres de Chianti !

 

manfredi angry

 

Antonio fait une surprise à Gianni, et lui présente ...Luciana, désormais sa femme, et ancienne petite amie de l'avocat ... Le riche milanais, le temps d'un regard, voit en Luciana tout ce qu'il a raté,

gassman-sad.JPG

sa vie défile, avec tous ses reniements, pour prix de son ambition ...

 

gassman-sandrelli-sad.JPG

Répondant à la scène d'ouverture, nos trois amis découvrent avec stupéfaction que Gianni est un milliardaire, 

 

trio.JPG

qui, le temps d'un plongeon, a refait les destins de trois amis d'après la guerre.

 

gianni-piscine.JPG

 

Merci Monsieur Scola !

 


 




 


 


 



Partager cet article

Repost 0
Published by Tietie007 - dans Cinéma Italien
commenter cet article

commentaires

dasola 25/01/2011 17:43


Bonsoir Tietie007, j'ai eu le plaisir de découvrir le film il y a 3 ou 4 ans lors d'une ressortie en salle en présence d'Ettore Scola lui-même. Un joli moment même si ce n'est pas mon film préféré
de Scola. Bonne soirée.


Tietie007 23/01/2011 06:11


Et bien il faut te mettre un peu au cinéma italien, qui, personnellement, est beaucoup plus intéressant, par beaucoup d'aspects, que le cinéma américain ! J'ai toujours trouvé assez curieux,
d'ailleurs, cette fascination de la NV pour le cinéma américain, surtout pour des cinéastes assez académiques et conservateurs ...alors que la modernité cinématographique se situait, dans les
années 60, plutôt de l'autre côté des alpes.


Phil Siné 23/01/2011 03:25


c'est assez fascinant tes parcours d'un film comme ça... bravo ! surtout que je n'y connais rien en scola, du coup ça permet une première immersion dans l'oeuvre ! :)